StrawberryChan
Profile

Fanfiction Ichihime

Un blog pour vous faire partager mes fanfictio...

    La fanfiction est en suspension depuis un certaains temps, j'essaierai de me repencher dessus et d'améliorer mon style d'écriture (11/07/2017)

  • 2870 visits
  • 36 articles
  • 188 hearts
  • 171 comments

Sommaire 12/01/2015

Ohayo~ !
 
Pour annoncer la couleur, vous pouvez m'appeler par le surnom auto-proclamé Any-chan ! Celle qui m'a amenée ici se nomme Celestia, allez la voir si vous n'avez pas peur des O.C avec Fairy Tail. Si je suis sur Skyblog, c'est pour partager mes fanfictions de Bleach principalement sur le couple Ichihime, un couple que j'affectionne (vraiment) beaucoup. Vous aurez compris que je les considère comme un OTP. Mes chapitres ne sont pas postés régulièrement, alors si vous accrochez à mon histoire, il faudra être patient !
 
Je suis une grande fan de manga, et je suis passionnée dans le visionnage d'animes, vous pouvez trouver ceux que j'ai déjà vu et manga lu ici . A part ça, j'aime les livres fantastiques, surtout les sagas. J'aime écouter du rock, je découvre petit à petit le metal et la j-rock et j-pop ne me déplaisent pas non plus. Je fais des AMV, dessine surtout des fanarts et m'intéresse à la culture japonaise. Sachez aussi que j'apprécie le yaoi. Je m'habille Pastel Goth de temps en temps au lycée, et j'aimerai pouvoir en porter tous le jours. Voilà, à vous de découvrir ou non mes écrits, chers lecteurs !

 


Bien sûr tout blog mérite un sommaire. Et bien voici le mien pour que vous ne vous perdiez pas !
 
1er fanfiction : Summer love, Summer pain, Summer loniless
  Romance, tragédie - Ichihime, Renruki, Hisagiku (couples dévoilés) - 8 chapitres - en cours... 
Alors que Keigo proposait de passer les vacances d'été à la plage, les shinigamis les rejoignirent mais ils ne seront pas les seuls invités surprises. Bien des choses peuvent se passer en vacances, n'est-ce pas ? Mais personne n'aurait pu se douter qui allait faire son retour... 

 - Chapitre 1 : The begining of the Summer
 
 - Chapitre 2 : Summer with the shinigamis

 - Chapitre 3 : There is no summer without swimsuit
 
 - Chapitre 4 : White light trough the blinding sun
 
 - Chapitre 5 : A wet barbecue

 - Chapitre 6 : The volley-ball battle (1er partie)
 
 - Chapitre 6 : The volley-ball battle (2e partie)
 
 - Chapitre 7 : Bitter, cold and warm confessions (Amère, froide et chaleureuse confessions)
 
 - Chapitre 8 : Impressive wave
 
Voici la liste de mes prévenues, vous savez que vous êtes adorables.

Mes créations : (AMV et dessins)
 
 - Elfen Lied (ce sont mes 1er AMV)
 - Mes fanart et Mes propres dessins
Les dates de sorties de spin-off, OAV, film d'animation et 2e saison ​: Les sorties de 2018 !
 
Si un jour, l'envie vous prend de vouloir mettre ces fichiers sur votre blog ou ailleurs, j'aimerai que vous me demandiez ou au moins que vous dites que c'est moi qui a fait tout ça (car oui, c'est vraiment moi qui ai tout fait).
Remix :
- Comment écrire un commentaire constructif ? (par une-fan-de-NaLu)
- Les scans (par Nanatoki)
- Parce qu'on est tous débutants un jour ( par Les-écrits-de-Lassia)
 
Quelques infos supplémentaire à propos de moi : On m'a tagué

Prochainement dans le sommaire, les images et les AMV. 


Tags : otaku - Fanfiction - Bleach - Ichihime - AMV - Musique - Dessins

Mon AMV sur Black Rock Shooter 16/12/2016

Play the video
 
Après ceux sur Elfen Lied, j'avais décidé il y a plus d'un an à faire un AMV sur Black Rock Shooter, mais à cette époque j'utilisais le Windows Movie Maker de vista et vous pouvez vous doutez que c'était pas de la grande qualité. Le logiciel ne voulait pas exporter mon montage, j'ai du abandonner le projet mais j'ai trouvé un autre logiciel totalement gratuit et légal du nom de VideoPad ! J'ai donc repris les grandes lignes de mon AMV précédent en septembre, fais le gros du boulot pour le modifier et l'améliorer en novembre et me revoilà avec cette AMV !
 
J'espère que vous apprécierez, à bientôt !

Parce qu'on est tous débutant un jour... 21/10/2016

Parce qu'on est tous débutant un jour...
Bonjour,
j'ai décidé, après plusieurs heures passées à m'être perdue sur Skyrock (dans les recoins les plus sombres je dirais même...) de faire cet article qui a pour unique but l'aide aux débutants.
 
Je ne suis pas experte, j'ai encore énormément à apprendre, mais je pense avoir saisi les bases !
J'ai aussi fait des études littéraires, donc vu la conception d'un roman de A à Z, si ça peut vous rassurer.

Aujourd'hui, petits conseils pour écrire une histoire qui tienne la route !

 

Parce qu'on est tous débutant un jour...

 

0/ Petite mise au point
Avant d'aller dans le vif du sujet, je tenais à éclaircir certains points.

 

• Fiction et fanfiction ?
- Fiction : Ecrit original, basé uniquement sur l'imagination de l'écrivain.
- Fanfiction : Ecrit basé sur une oeuvre originale (manga, livre, film, série, jeux vidéos...)

 

• Prologue et résumé ?
- Prologue : Partie intégrante ou extraite de l'histoire, peut faire la taille d'un chapitre.
- Résumé : Synopsis, racontant les grandes lignes de l'oeuvre sans trop en dire.
Ils ont tous les deux pour but de donner envie d'en savoir plus au lecteur, et ainsi de lire l'oeuvre.

 

Edit : Je m'étais trompée après vérification, rectification !
• Fantastique, Fantasy et Merveilleux ?
- Fantastique/Surnaturel : Se caractérise par l'apparition d'un événement surnaturel ou anormal dans un univers réaliste.  Cela déstabilisera le personnage qui tentera d'analyser, d'affronter cet élément irrationnel.
- Fantasy : Genre littéraire qui mêle, dans une atmosphère d'épopée, les mythes, les légendes et les thèmes du fantastique et du merveilleux.
- Merveilleux : Dans le récit merveilleux, le surnaturel est accepté comme quelque chose de « normal », il fait partie du cadre de référence de l'histoire et ne trouble pas particulièrement les personnages. Les contes de fées ou les romans de fantasy relèvent du merveilleux.

Tout le monde se trompe en général et vous trouverez souvent écrit ce que j'avais marqué précédemment. Mais en même temps, c'est pas simple xD Mais oui, surnaturel et fantastique sont pareils, le dictionnaire Larousse le confirme de par sa définition et leurs synonymes. Donc tous les répertoires se trompent, magnifiques !

A savoir, j'avais écrit : 
Surnaturel : Éléments magiques ou n'existant pas normalement intégrés dans le monde réel
Fantastique : Univers féerique, habité de créatures magiques (elfes, dragons etc) et empli de magie

 

• Les Ratings ?
Ils ont pour but d'alerter le lecteur quant au contenu de l'écrit. Ainsi, il sait à l'avance si celui-ci comporte de la violence, du sexe, de la torture etc.

 

- K : Tout public, rien de choquant.
- K+ : 9 ans et plus. Légères violences, langage peu surveillé, mais pas de grossièreté, pas de sexe.
- T : 13 ans et plus. Violence modérée, injures sans grossièreté, scènes de sexe suggérées (léger lime).
- M : 16 ans et plus. Violence suggérée, langage susceptible de choquer, scènes de sexe non explicites (lime).
- Ma : Convient à un public mature. Peut contenir langage obscène et scènes de sexe explicites (lemon).
(en partie repris d'ici)

Si vous ne voulez pas vous prendre la tête dans vos sommaires, précisez simplement "lime/lemon" s'il y en a, pareil pour la violence.

 

Parce qu'on est tous débutant un jour...

 


1/ Les personnages
Hey bien oui, une histoire n'existe pas sans personnage. Que vous écriviez avec ou sans personnage à vous (OC), je pense qu'il y a quelques règles de base qui, si vous les respectez, vous éviterons de produire des "kikoololeries" comme j'aime les appeler.
 
Pour un Original Character (OC)
Peu importe que son pouvoir ou ses capacités soient hors normes. Lâchez vous, écrire est le summum de l'imagination. Cependant, donnez lui une faiblesse. Un être a toujours un talon d'Achille, que ce soit un élément contraire, ou même un personnage. Rendez-le humain, (même si c'est un vampire etc, c'est une expression hein) et on s'y attachera, car il y aura du suspens dans ses potentiels combats. Evidemment ça ne vaut que pour le surnaturel ou le fantastique.
 
Et ça le rendra beaucoup plus crédible aussi, au lieu de pondre des Marie-su ou des demi-dieux.
 
Pour un personnage déjà existant
Si vous écrivez ou intégrer des personnages déjà existants, vous avez deux choix :
 
- Soit vous respectez son caractère à la lettre (ou du moins essayez, moi-même je sais que ce n'est pas toujours facile d'imaginer le comportement d'un personnage qui n'est pas le nôtre) sinon, il perdra vraisemblablement en crédibilité. De plus, ne réécrivez pas totalement leur passé ! S'ils avaient eu une histoire différente, eux-même seraient complètement différents de ce que l'on connait.
 
- Si vous choisissez de jouer la carte du OOC (Out Of Character ; De ne pas du tout respecter le caractère d'un personnage) alors faites-le à fond.

 

Parce qu'on est tous débutant un jour...

 

2/ Le fond
• Le scénario
La chose la plus importante dans une histoire, c'est évidemment son scénario, mais surtout sa cohérence. Une histoire sans ça, ira droit dans le mur si vous écrivez des choses illogiques toutes les deux minutes.
 
Voici mes conseils :
 
- Si vous avez peur de vous tromper dans le déroulement de votre histoire, écrivez sur un brouillon, dans un bloc-note ou même à la main, la ligne directrice du récit. Mettre tout à plat est probablement l'une des meilleures techniques pour éviter toute incohérence.

- Faites-vous des fiches récapitulatives avec les principales infos sur vos personnages, voire même leur date de naissance si ça importe (vous éviterez de vous tromper dans les âges par exemple), leur nationalité, compétences etc.

- Si vous écrivez sur un sujet que vous ne maîtrisez pas (comme la France du XIXe siècle par exemple) faites des recherches et prenez des notes ! Encore une fois, vous gagnerez en réalisme et en crédibilité.

 

Parce qu'on est tous débutant un jour...

 

3/La forme
• L'orthographe & co.
Hey oui, impossible de prendre une histoire au sérieux avec un orthographe déplorable. Même avec un scénario tenant la route. Je ne dis pas que je ne fais aucune faute, mais je fais en sorte qu'il y en ait le moins possible. 
 
- La nouvelle réforme n'est pas une raison pour écrire nénuFar avec un F et oublier les accents circonflexes !

- Relisez vous maintes fois avant de publier (ou faîtes vous corriger si vous avez des lacunes, des blogs répertorient des correcteurs à votre disposition). Vous pouvez au moins vérifier les fautes de frappe.

- Vérifier la conjugaison si vous avez des doutes, par exemple sur ce site.  De plus, on utilisera uniquement le passé simple ou le présent de l'indicatif pour la narration. L'imparfait quant à lui sert à introduire une série d'actions, un événement inattendu. On ne change pas soudainement de temps dans la narration !
C'est le plus simple, même s'il existe quelques subtilités. 

- Variez votre vocabulaire. Les "il" et "elle" redondants sont fatigants à lire. Vous pouvez vous aider ici.

- Ne mettez pas de SMILEYs dans vos histoires. Ils sont bannis au même titre que les abréviations ! (y compris les "lol", "mdr" et compagnie !)

- Vous pouvez aussi avoir des doutes concernant l'écriture de diverses expressions qui ne sont en général qu'utilisées à l'oral comme "un tantinet" ou "A peu près" ou encore "en fait" sans oublier "au temps pour moi". Vous pouvez retrouver diverses expressions dans leur écriture correcte ici.

- Les chiffres/nombres sont à écrire en lettres sauf heures, numéros de téléphone et années.

- Je sais que c'est tentant d'écrire des mots japonais dans nos récits, comme "Arigato", "Gomenasai" ou autre car on trouve qu'ils ont plus d'impacte, mais non. Erreur de débutant, moi-même je me limite seulement à "Nakama" pour One Piece car je trouve qu'aucune traduction ne peut traduire vraisemblablement ce mot si fort.

-N'oubliez pas le "ne" dans la formation de la négation sauf si c'est volontaire car parfois, on peut l'omettre. A l'écrit, le "ne" est nécessaire, même si à l'oral on ne s'en sert pas. Aussi, dans vos dialogues, vous n'êtes pas obligé de le mettre, mais dans la narration, en général, oui.
 
• La mise en page
De même ici, difficile d'être attiré par un texte multicolore sur fond qui pète les yeux d'un seul bloc. Ça fait même peur ! Donc pour évitez ça :
 
- Faites un saut de ligne après chaque paragraphe et au début et à la fin d'une phase de dialogue.

- Choisissez plutôt des couleurs neutres pour vos écrits (noir sur blanc, voire blanc sur noir, ou même gris, tant que le contraste est assez conséquent pour éviter une agression de la rétine, les couleurs sont libres) et pas de couleurs FLUO, par pitié. De plus, attention à la police. Perso, je ne supporte pas le Comic sans MS mais pas question d'écrire des chapitres en Arial Black ou avec une police pleine d'arabesques. Si vous écrivez, c'est pour qu'on arrive à vous lire sans se péter la rétine, non?

- Enfin, pour la taille des chapitres, n'écrivez pas un simple pavé comme chapitre ! Je pense qu'un chapitre digne de ce nom fait environ 8 pages. Si vous trouvez ça beaucoup, je vous ferais remarquer qu'un véritable livre comporte beaucoup plus de pages par chapitre. Mais si vous avez du mal, développé tout ce que vous pouvez, et peut-être même que vous aurez de nouvelles idées ! Essayez au moins 5 pages pour commencer.

• Dialogues
Les dialogues dans un récit apportent une touche de "vivant" et renforcent les caractères des personnages. Cependant, un récit n'est pas constitué uniquement de dialogues !

- Privilégiez le style narratif au style théâtral. Pour moi c'est ce qui fait tout le sérieux d'un écrit, mais là, je ne peux pas vous l'exclure complètement. J'ai commencé comme ça aussi. Vous pouvez le garder, mais si vous voulez progresser sensiblement, le style narratif est privilégié. Mais si vous gardez le théâtral, faites au moins l'effort de na pas simplement écrire :
 
La fille :  Bon, j'ai faim moi *sort une pomme et la mange*
 
Encore, pour une situation comme ça, on s'en fout un peu. Mais si votre passage est censé être emprunt d'émotion, on trouvera ça difficilement crédible de voir :
 
La fille : Mais je t'aimais, pourquoi tu m'as trompé ? *plore*
 
Vous comprenez? xD (ouais je m'autorise un smiley because c'est pas une histoire!) Qui a dit qu'écrire était une chose facile? Si vous voulez que vos lecteurs ressentent des émotions, il faut un minimum d'effort !

- Concernant les dialogues dans un style narratif, on marquera le début du dialogue par le signe « au début et » à la fin. On privilégiera en effet les guillemets françaises aux anglaises (celle-ci : " ou celle-là '). Il peut cependant avoir des phases de narration entre les différentes lignes de dialogues. Vous n'avez pas non plus besoin de préciser qui parle à chaque fois dans un dialogue à deux, seulement qui commence, et si vous marquez une pause, précisez qui reprend la conversation.

- Si vous voulez étendre la longueur d'un mot ou insister sur un son particulièrement fort, la narration est faites pour ça. Inutile d'écrire :

- Mais siiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii euuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuh !

Ecrivez plutôt : 

-Mais si euh ! S'exclama-t-elle en insistant sur les deux derniers mots.


- De même pour faire bégayer un personnage, la forme correcte est celle-ci "A-Ah" ou "E-Euh".

- Pas besoin de changer de couleur pour vos différents personnages, on s'en sortira si c'est bien détaillé !
• Les descriptions
Aah, attaquons-nous à mon principal point faible. En effet, je n'ai jamais été doué pour ça, puisque je me contente de très peu pour m'imaginer un univers, mais je sais que tout le monde n'est pas comme ça. 

Pour une description de personnage, voici ma méthode :
- Cheveux (couleur/longueur/particularité si besoin (accessoires ou forme spécifique (en piques etc)))
- Yeux (couleur/particularité)
Corpulence (taille etc)
- Rapide revue de la tenue (haut/bas/chaussures)
- Particularité notable (tatouages/piercings/armes/bijoux etc)
- Première impression (facultatif)

Concernant les lieux, je n'ai pas de méthode précise puisque, comme je l'ai écrit plus haut, j'ai du mal avec. Mais passez en revue les murs, le sol, les meubles, ce qui peut être notable sans pour autant tomber dans une description du moindre tiroir à la Zola (toi même tu sais le trauma de la L).

Le plus difficile avec une description, c'est de ne pas la faire durer trop longtemps, car bon, de mon point de vue, c'est relativement chiant de passer une page sur une description de table. 

Le plus important, c'est de comprendre où se situe votre ou vos personnage dans l'espace et par rapport aux  autres.

• Les points de vue (PdV)
Ahlala, les points de vue. A l'époque, moi aussi, j'écrivais en mettant "Point de vue [...]" toutes les deux minutes. Or, sachez que, comme les deux styles possibles d'écriture, le plus "pro" est d'enlever ces indications et de faire comprendre le point de vue du personnage à travers la narration, ce qui sera beaucoup plus propre et naturel ! Si vous avez peur que vos lecteurs se perdent dans les différents points de vue, effectuez un grand saut de ligne (deux ou trois) quand vous en changez et indiquez le directement au début.

Ainsi :

[Point de vue de Lassia]
Elle alla se coucher.

Se transformera en :

La jeune femme parti se coucher.
 
Pour terminer sur les points de vue, choisissez bien celui que vous prendrez. En effet, vous avez trois points de vue distincts servant à différentes choses :

 

- Point de vue interne : Celui d'un personnage. Vous ne savez que ce qu'il sait, ne voyez que ce qu'il voit, que ce qu'il ressent etc. Ainsi, il ne saura pas ce qu'il se passe dans son dos !
- Point de vue externe : Un point de vue d'un témoin, qui ne sait rien des sentiments des personnages. Il est extérieur et ne décrit que ce qu'il voit, sans avis, pouvant tout de même émettre des suppositions.
- Point de vue omniscient : Votre point de vue. Vous savez tout, voyez tout, partout.

 

La subtilité entre les deux derniers est peut-être compliqué à comprendre, j'espère avoir été claire ! 

 

Parce qu'on est tous débutant un jour...

 

3/L'univers
• En Univers Relatif (UR)
Concernant l'univers, tout ce que je peux vous dire, c'est que si vous décidez d'écrire une histoire dans le monde d'une oeuvre, éviter de réécrire les loi de l'univers.
Par exemple dans One Piece, ne sortez pas que les détenteurs de fruits du démon sont insensibles à l'eau ! De même, si vous prenez l'univers de Fairy Tail, vous ne pouvez pas dire que les dragons sont encore vivants physiquement, c'est l'une des principales caractéristiques de ce monde !

 

Je pense qu'on peut s'autoriser à modifier quelques petites choses. Moi-même, toujours dans One Piece, j'ai déjà écrit en modifiant l'ordre des découvertes des îles ou garder les apparences deux ans avant lorsque l'histoire se passe deux ans après.

 

Les détails ne sont pas importants, mais ne changez pas quelque chose de primordial !

 

• En Univers Alternatif (UA)
Ce terme signifie que vous décidez d'écrire une histoire qui se déroule dans un monde différent de celui des personnages duquel ils sont tirés. Le plus courant est de prendre des personnages d'une oeuvre pour les mettre dans un univers réaliste, mais vous pouvez très bien les placer dans une autre oeuvre. (sisitavu la belle transition)

 

• Le Cross-Over
Ce dernier désigne donc de mélanger deux univers. Ils peuvent être complètement différents, cela dit, plus ils seront opposés, plus il sera difficile d'écrire quelque chose de cohérent. Même si ça peut être un exercice intéressant et qui peut être très amusant. A prendre avec des pincettes donc.

 

Parce qu'on est tous débutant un jour...

 

4/Autres conseils
- Si vous êtes en manque de lecteurs, tournez-vous vers les multiples répertoires existants sur Skyrock. Inscrivez-vous et vous pourrez sûrement avoir un avis, au moins celui des gérantes. Cela dit, ne vous vexez pas, les critiques sont toujours faites pour vous aider, même si elles peuvent être sévères

- Allez lire. Que ce soit d'autres fictions ou des livres, ça vous aidera toujours. Même le Rôle Play est un très bon exercice d'écriture qui peut vous entraîner et vous apprendre de nouveaux mots. En fait, tout ce qui comporte de lire peut vous aider, que ce soit les animes/séries vostfr, les jeux vidéos à texte, peut-être même des traductions de chansons !

- Ecoutez de la musique relative à l'ambiance du moment que vous voulez écrire vous aidera sûrement ! Vous pouvez aussi insérer des liens redirigeant vers des musiques vous ayant inspirées pour tel ou tel passage. Cela créé une ambiance pour votre chapitre, chose qui peut être très sympa !

- Vous pouvez ajouter un lien ou un bouton en bas de votre chapitre qui conduit directement à la suite !

- N'oubliez pas que la première chose que vos lecteurs voient est votre habillage. Soignez donc l'apparence de votre blog, c'est important !

- Mettez en place un sommaire détaillant vos écrits sur votre blog (comportant titre, univers, pairing (couple), s'il y a OC ou non, genre (sans oublier de préciser si c'est un OS, TS etc et quel public il vise (les ratings)) et résumé !). Mettre à disposition les liens de vos différentes parties est aussi judicieux. Plus le lecteur aura la vie facile, plus il sera enclin à lire !

- Vous pouvez toujours faire de la pub, mais attention ! Gare à poster sur l'article adéquat (c'est la montre des choses) si cela est exigé, mais aussi regardez si la personne serait susceptible d'être intéressée. Si vous écrivez sur un manga et que celui-ci est mis à l'honneur sur le-dit blog, il a de fortes chances que la personne soit enclin à venir jeter un ½il. Mais surtout, restez poli !

- Si vous avez peur de plagiat, désactiver le clic droit dans les paramètres. Vous pouvez aussi n'autorisez que les VIP ou vos amis à voir vos écrits.

- Prévenez vos lecteurs avant une séquence choquante, violente ou de sexe ! Tout le monde n'a pas envie de lire un lemon ! Avertissez aussi lorsque vous évoquer un potentiel spoiler si vous écrivez en UR. D'ailleurs, si vous compter écrire une scène sexe, pas de mots vulgaires !

- N'abusez pas des NDA (Note De l'Auteur(e)). Privilégiez la fin de votre écrit pour vous exprimer.

- N'hésitez pas à illustrer vos chapitres avec de belles images !

 

Parce qu'on est tous débutant un jour...

 

5/Les sites et blogs d'aide
Conjugueur Synonymes Expressions BonPatron (pour minimiser les fautes)
Quelques répertoires à retrouver sur mon sommaire ou encore sur mon coin pub
Blog d'aide multiple (correcteurs, bêta lecteurs etc) :    
Blog de correction :

 

Parce qu'on est tous débutant un jour...

 

Vous l'aurez compris, le mot d'ordre pour une bonne histoire, c'est la crédibilité !

 

Vous trouverez nombre de blogs répertoires et d'habillages si vous cherchez ne serait-ce qu'un peu :)
Vous pouvez aussi chercher des répertoires de répertoires comme celui-ci !
N'hésitez pas non plus à proposer des liens pouvant être ajoutés !
Enfin, remixez si vous voulez partager l'article, pas de copier/coller !

 

 

J'espère vous avoir aidé, voici le même article mais pour le RP !
Aussi, si vous voulez que j'approfondisse un point ou que j'explique autre chose, n'hésitez pas, j'essaierais de vous aider au mieux !

Remix from Les-ecrits-de-Lassia

Tags : aide - écriture - fiction - fanfiction

Hellsing - Psalm of Darkness 25/03/2016

Play the video
Je veux commencer Hellsing, alors voilà un petit aperçu. Je préviens, cette vidéo n'est pas un AMV, mais un épisode spécial de Hellsing qui adapte des séquences du manga qui ne seront pas utilisées dans la série.
 

 
Cet épisode nous montre à quoi on peut s'attendre, je ressens déjà une certaine tension et un univers assez fou rien qu'en le voyant *-*

Tags : Hellsing - anime

Les sorties de 2018 ! 06/03/2016

Ici, un petit calendrier des sorties de films, nouvelles saisons, light-novel liés aux ½uvres qui figurent dans ma animethèque/mangathèque, ou qui n'ont tout simplement rien à voir.



  - Le 22 aout, c'est le 3e light novel de Tokyo Ghoul qui sort.

  - C'est le 22 aout que l'adaption film A Silent Voice sera distribuée dans les cinémas français !
  - Un OAV pour Devils' Line le 23 aout.
  - A partir du 24 aout, Chiisana Eiyū : Kani to Tamago to Tōmei Ningen, le 1er des 3 courts-métrages du studio Ponoc va sortir.
  - Sword Art Online revient avec une 3e saison Alicization en octobre.
  - L'animé de Fairy Tail reprend en octobre pour nous adapter la fin du manga !
  - En octobre sortira Radiant, un animé adapté d'un manga français !
  - La seconde partie de Tokyo Ghoul:re également en octobre.
  - Pour les fujoshi, Ten Count et bien d'autre yaoi vont avoir droit à leur OAV à partir de 2018.
  - La 3e saison de Code Geass, Fukatsu no Lelouch, en janvier 2019, une suite où j'ai un avis mitigé.
  - Annoncé pour 2019, Psycho-Pass revient avec 3 films d'animations ! Le premier sortira en janvier.
  - Piano no Mori ne se fait pas attendre et revient avec une seconde saison janvier 2019 !
  - Encore pour le mois de janvier 2019, le populaire manga The Promised Neverland se vera adapté.

  - Un film prévu pour Yuri On Ice en 2019.

Ma source est Nautiljon. J'essaierai de marquer des dates plus précises au fil du temps !

Tags : sortie animé 2016/2017

Comment écrire un commentaire constructif ? (remixable si vous le trouvez assez complet) 06/03/2016

Bonjour, bonsoir, comment allez-vous ? :3 Aujourd'hui je reviens avec un nouvel article qui est tout d'abord consacré à ceux qui font partie de ma liste de prévenu. Je parle bien sûre des commentaires constructifs !
 

 


Comment écrire un commentaire constructif ? (remixable si vous le trouvez assez complet)

 
Ça vous fait si peur que ça ?
 
Eh bien... Sachez que c'est plus simple que ça en a l'air...
Vous ne me croyez pas ? Si si je vous assure que c'est vrai il faut seulement trouver les mots.
 
Je vais souvent parler avec le pronom personnel "nous" ou "on" car plusieurs sont dans mon cas et pensent la même chose
 
Le commentaire constructif est tout d'abord comme son nom l'indique "un commentaire" mais pas du type:
 
« Oh super ! Vivement la suite !»
 « Troooooooop bien !!! *Q*»
«Tu dessines trop biieenn !! *^*»
« Troooooopppp beaaauuuu !!!! »
 
Ou encore:
 
«j'aime pas.»
«nul.»
«peut mieux faire.»
«pourrie.»
 
Cher prévenu, tu peux dorénavant supprimé ce genre de commentaires de ton répertoire ! Est-ce bien compris? Ce n'est pas que ça ne nous fait pas plaisir, c'est juste que la première la deuxième fois on est super content que ce que l'on fait plait mais à la longue... On sait que vous aimez mais pourquoi ?
 
 
C'est un commentaire développer, où celui qui écrit parle de ce qu'il a ressentit en lisant un chapitre ou un article.
Pas besoin de déclarer sa flamme loin de là (sans aucun jeu de mots ou autre ).
Il faut seulement que tu dises ce que tu as aimé, ce que tu n'as pas aimer et surtout POURQUOI que ce soit oui ou non !
 
Le but est de montrer à celui qui fait les articles que vous avez bien pris conscience de ce qu'il a fait. Que cela vous a intéresser ou non.
 
 
(Tu penses toujours que ça à l'air dur ? Bon... Bah lis la suite alors.)
 

Mais.. Ne t'inquiète pas, je vais t'aider *^*
 
Mais avant les explications... Saches au moins pourquoi tu te dois de faire un commentaire constructif quand tu demande a être «prévenu(e)»:
 
 
Alors, tout d'abord quand tu veux être prévenu(e), il t'es demander souvent de kiffer mais surtout de commenter...Si celle ou celui te demande de commenter c'est pour savoir si il ou elle doit continuer de poster ou non...
 
Pour moi, le kiffe ne sert qu'a montrer le passage du prévenu(e) et le commentaire sert a me prouver que tu as lu ce que j'ai fait ou regardé ^^'
Parce que nous écrivains, dessinateur/trice prenons du temps a faire ce que l'on fait et avoir des kiffes sans commentaires est frustrant pour beaucoup, car on ne sait pas si on kiffe par pitié, si on kiffe pour dire que l'on a vu, ou encore si on a vraiment aimé.. On aimerai donc avoir un avis et comprendre nos erreurs s'il y en a :)
 
 
Sinon, si tu veux savoir faire un commentaire pour les dessins, lis la suite mais si tu veux savoir faire un commentaire pour les fictions, OS, TS etc... Lis a partir de la deuxième image (fille manga) et puis si tu veux lire les deux, bah lis la suite jusqu'au bout >w<
 

 
Comment écrire un commentaire constructif ? (remixable si vous le trouvez assez complet)

 
 
Maintenant que tu as lu mon chapitre ou encore vu mes dessins ou même lu un autre type d'article, tu ne sais pas quoi écrire?
 
 
Eh bien pour le dessin:
 
Bon... On est pas tous des experts en dessins... On ne connait pas tous les techniques utilisés et on trouve juste le dessin bien fait:
 
Eh bien dis le que tu aimes en commençant par une phrase du type:
 
«Bonjour/Bonsoir, je trouve ton dessin (très) bien réussi/fait.»
 
Jusque là, rien de plus simple me direz-vous. Mais il faut maintenant développer....
 
Pourquoi est-ce que vous aimez ? Est-ce que ce sont les couleurs qui vous ont plus ? Est-ce que c'est le type de dessin qui vous a plus? Ou peut-être même le fait qu'il soit ressemblant a un personnage, et si il est inventé peut-être qu'il ressemble tout de même un un autre personnage ou au contraire qu'il est original ?
Eh bien c'est le moment de le dire ! :3
 
«Bonjour/Bonsoir, je trouve ton dessin (très) bien réussi/fait. J'aime beaucoup les couleurs que tu as utilisé. Elles sont vives et attire tout de suite le regard. J'aime bien comment tu as sut mettre ton propre style dans ce dessin.»
 
«Bonjour/Bonsoir, je trouve ton dessin (très ) bien réussi/fait. J'aime beaucoup comment tu l'as dessiné, et tu as bien fait les nuances de noirs et blancs je trouve.»
 
Bon... Déjà on sait que vous aimez c'est déjà ça.. Mais... Ne trouves tu pas que ça peut être un peu plus complet ? Non ? Eh bien si !
 
 
Ajoute si la personne a utilisé un modèle que tu aimerais bien le voir s'il n'est pas affiché (enfin si cela t'intéresse bien sûr) car c'est toujours intéressant de voir comment la personne voit le modèle qu'elle a utilisé ^^
 
Sinon a part cela, tu peux simplement demander « En combien de temps tu l'as fait ?»
On aime bien quand vous vous intéressé a ce que l'on fait parce que sinon... On se pose vraiment la question de "pourquoi vous être inscrit si vous n'y montrez aucun intérêt ? "
 
 
Tu peux aussi parler de la perspective, donc des ombres, du volume, de l'effet 3D en gros. Si il en manque dis le et si tu trouve que ça fait un effet de mouvement dis le aussi, ça fait toujours plaisir ^^

 
 
 
Sinon, tu n'aime pas même pas du tout le dessin mais tu ne veux pas poster de commentaire pour évité d'être méchant, blessant...
 
Eh bien... Dis le que tu n'aime pas au moins ça sera dit mais dis le de manière à ce que n'importe qui ne le prenne pas mal ^^
 
«Bonjour/Bonsoir, j'avoue que je n'aime pas (trop) ton dessin. Il ne me plaît pas, peut-être que d'autres aiment mais ce n'est pas (trop) mon style.»
 
Il faut maintenant dire pourquoi!
Peut-être que le dessin n'est pas du tout proportionné et que la tête fait trois fois le corps ou que une partie est mal faite et gâche le reste du dessin ? Eh bien dis le mais pas de manière agressive ou de manière énumérative car la personne qui aura essayer de dessiner va se braquer et surement ne pas répondre ou du moins répondre avec agressivité pour beaucoup.... Il ne faut surtout pas énumérer les défauts !! Parce que le dessinateur ne va retenir que ça ! A un défaut une qualité ou alors commencer par les qualités puis les défauts il y a toujours quelques chose de bien dans un dessin (sauf si vous gribouillez ça c'est une autre affaire) peut-être que même si les proportions ne sont pas respecté eh bien les traits du dessin sont bien fait (par exemple: La tête n'est pas pointu de partout ni toute ronde mais que les courbes même si ce n'est pas régulier peuvent être jolies même si ce n'est pas symétrique il suffit peut-être seulement de relever un peu le tout pour donner un dessin un peu plus proportionné? ^^)
 
Bien sûr, on ne peut pas tous aimer la même chose ^^ c'est NORMAL ^3^
 
 
 
Comment écrire un commentaire constructif ? (remixable si vous le trouvez assez complet)

 
Pour ce qui est d'un article écrit:
 
 
Alors il y a les fanfictions et fictions ou OS TS etc..
 
Que ce soit un one-shot, un two-shot ou encore le chapitre 394993715849 d'une fiction le commentaire reste du même type :3
 
Donc, vous avez terminer de lire, vous aimez ou n'aimez pas mais vous ne savez pas quoi dire?
 
 
Alors d'abord si vous aimez:
 
Bon eh bien comment donner son avis... Tout d'abord dis le que tu as aimé !
 
«Bonjour/Bonsoir, j'ai beaucoup aimé ton chapitre/OS il m'a (vraiment) plu.»
 
 
Bon, eh bien tu aimes c'est bien, mais.. Pourquoi ? (cette question est énervante hein ? )
 
 
Peut-être que dans ce que tu as lu, il y avait beaucoup d'action et que c'est ce que tu aimes. Ou peut-être que ce sont les moments tendres et romantiques que tu as préféré. Peut-être le sens de l'amitié ou la fidélité et la complicité qu'il y a entre plusieurs personnages. Peut-être aussi que ce que tu as aimé c'était les moment avec du sang, les moments violents, de folie d'un personnage ? Ou encore le(s) lemons que tu as lu (il n'y a aucune honte si tu as aimé) ?
 
Eh bien tout ça doit être dit !
 
C'est l'action que tu as aimé:
 
« Ce que j'ai le plus préféré dans cet écrit c'est la bagarre, tu décris bien les gestes et les stratégies des personnages. Leurs pensées sont bien décrites.»
 
(Je ne vais pas non plus faire tout le boulot à votre place xD je ne sais pas ce que vous lisez)
 
 
C'est les moments romantiques ?
 
«J'aime énormément comment les sentiments amoureux sont décrit. Tu utilises les bons mots, on sait bien qu'ils s'aiment mais aucun des deux ne veux se l'avouer....»
 
 
L'amitié?
 
 
«On ressent la complicité qu'il y a entre eux deux. Ils ont une confiance aveugle l'un envers l'autre et c'est impressionnant de voir comment leurs amitié est forte....»
 
 
 
Les moments violents et sanguinolents?
 
«La façon dont elle est morte étaient juste sadique. Mourir à petit feu durant son combat, pendant que son adversaire continuait de lui donner coups sur coups était vraiment violent et surtout sadique... Le sang qui partait dans tout les sens....»
 
Les moments de folie ? Peut-être que tu aime lire des texte avec pour thème la psychologie et tout ça ?
 
« Lire l'avancée de Xpersonne vers la folie était juste impressionante, voir comment il/elle devient progressivement fou/folle était intrigant, on avait envie de savoir la suite. S'interroger soi-même pour savoir si il/elle allait ou non devenir psychopathe....»
 
 
Tu as beaucoup aimé les lemons hein -w- ne t'inquiète pas j'ai aussi pensé a toi :3
 
Bon le lemon est tout d'abord le fait d'écrire au moins un passage avec des actes sexuelles. Il y a également le lime qui correspond à des actes sexuelles mais pas direct (attouchements, provocation... Tout ce qui mène à l'acte )
 
 
eh bien... Qu'est-ce que t'as fait ce lemon ? Tu l'a aimé parce qu'il était passionné? Intense ? Violent ? Vraiment hard ? Ou peut-être que ce sont les mots utilisés que tu as aimé? Cela t'as donné des frissons ? Il n'y a aucune honte de le dire si tu veux savoir. Au contraire ça fera plaisir a l'écrivain que ça vous a fait de l'effet mais.... Ne partez pas trop loin hein ? Il y a une limite dans la décence..... Après si tu n'est pas du genre a parler de ce genre de chose sans être gêné(e) eh bien traite le de manière rapide
 
«J'ai beaucoup aimé ton lemon....»
 
Ajoute ensuite que tu n'aimes pas traiter ce genre de sujet et que c'est pour cela que tu ne vas pas développé d'avantage ^^ tu peux aussi ne pas en parler du tout mais si l'histoire est basé sur un lemon ça va être compliqué de développer autre chose à mon avis ^^'
 
 
 
A part ça, tu n'as pas aimé... Bon, eh bien pourquoi ?
 
 
Il ne se passait rien c'est ça ? Peut-être que c'était trop gnangnan ? Ou que les actions et violence étaient limites caricaturale? Peut-être qu'il n'y avait pas de sens dans l'histoire ou que l'orthographe était tout simplement déplorable ? Ce sont des erreurs communes dans les écrits...
Il n'y avait pas assez de descriptions ou au contraire il n'y avait presque pas de dialogue ?
 
 
Eh bien dis le mais pas de manière énumérative ou agressive. Proposé des conseils si vous en avez, si l'orthographe ne va pas, dite le simplement si ça vous a bloqué dans votre lecture car cela veut dire que vous ne serez pas le/la seul(e) sachez le. Demandez leur de se relire avant de poster leurs écrits et de ne pas se précipiter car c'est un peu à cause des commentaires du type: «la suite !! *^*» que les écrivains vont se presser et oublier certaines choses essentielles comme l'orthographe. Après si cette personne n'est vraiment pas forte en orthographe, proposez lui une correctrice il y en a beaucoup sur Skyrock qui cherchent du travail !
 
 
Dites vraiment si ça ne vous plait pas mais ne soyez pas non plus de mauvaise foi --" ce n'est pas dès la première faute d'orthographe que vous allez arretez de lire hein ? Ou parce que le début est lent que vous allez vous arrêter !
 
 
Situation initial -> élément perturbateur -> péripéties (action) -> situation finale
 
si je me souviens bien de mes cours de collège c'est ça XD corrigez moi si je me trompe O.O ça date de la 5e 4e tout ça pour moi xD
 
 
 
 

 
 
Comment écrire un commentaire constructif ? (remixable si vous le trouvez assez complet)

 
 
Sur ce, j'espère que je vous ai un peu plus éclairé sur tout ce problèmes de commentaires constructifs... J'ai vraiment trouvé ça dommage que beaucoup ne postent pas de commentaires seulement de peur de ne pas laisser un commentaire "utile" comme certains disent...
 
 
Bon, bien sûr, il faut de l'entraînement hein ? C'est pas du premier coup qu'on écrit des pavés xD bien que ce n'est pas ce que je demande vraiment à mes prévenus ^^' 5/10 lignes me suffisent :3
 
 
 
Bon eh bien, si tu trouve cet article bien construit et que toi aussi tu aimerais des commentaires constructifs, que tu trouve cet article assez complet eh bien je te laisse remixer ^^

Remix from une-fan-de-NaLu

Tags : autres - remix

Explication sur le remix 26/02/2016

Si vous avez vu ma mangathèque, vous savez que j'ai déjà lu plusieurs scan. Alors pourquoi avoir remixé l'article d'avant ? J'avais déjà laissé un commentaire sur cet article pour dire ce que je pensais mais j'ai envie de clarifier les choses. Je ne suis pas contre les scan puisque moi-même j'en lis, je trouve ça très pratique quand on a un million de manga à lire... Mais franchement, je ne crache absolument pas sur un bon bouquin à avoir dans ses mains et surtout dans sa propre bibliothèque, je suis toujours super fière de ma bibliothèque (et oui, je suis bibliothèquephile). Je pense qu'on a tous le droit de lire des scan, mais si on n'achète rien derrière, c'est un véritable fléau pour le mangaka qui s'est investi dans son histoire ! Il y a des manga que je ne lirai jamais en scan et que j'attends de pouvoir les acheter pour avoir enfin le plaisir de découvrir l'histoire sur une vraie page en papier, je passe en certains temps à contempler chaque illustration car je sais qu'il y a eu un vrai travail derrière tout ça !
Enfin voilà, je ne sais pas si cet article a été utile mais je voulais juste m'expliquer. Merci à vous qui me suivent dans mes blabla ennuyeux !

Tags : scan

Les scans 06/02/2016


Depuis maintenant plusieurs années , un fléau sévi partout dans le monde . Je parle des téléchargements illégaux qu'on effectue tous tous les jours. Avoir accès à de la musique, des films, des jeux gratuitement est illégal et contribue à long terme à ruiner le business, mais aussi la diversité et la richesse du travail de milliers de personnes. 
A force de télécharger , mais aussi lire et voir des contenu normalement payant ( comme les scans), on se retrouvera un jour comme des idiots à payer plein pots les frais. Internet est gratuit c'est vrai, mais ça va pas l'être toute notre vie.... 
Je vais parler du sujet qui me tient à c½ur, les mangas. A cause des scans, on aura de moins en moins de mangas à acheter, et surtout les prix seront plus élevés qu'actuellement, et pour finir des auteurs se retrouveront dans une situation des plus précaires. 
Alors j'aimerais que tous les vrais otakus soutiennent leurs séries préférés en achetant des mangas ou produits dérivés peu importe, mais qu'ils soutiennent du mieux qu'ils le peuvent les mangakas . Acheter un mangas par mois , c'est 7¤ , pas grand chose pour vous , mais au final ça fait quelque chose d'énorme . 
 
Soutenez vos auteurs préférés du mieux que vous pouvez si vous aimez vraiment les mangas!

Remixe si tu es un vrai otaku 

Remix from Nanatoki

Tags : Otaku - mangas - scan

Chapitre 8 : Impressive wave 27/01/2016

Bon retour sur ma fanfiction ! Qu'es-ce que je peux dire sur cette longue absence ? Je me souviens que le chapitre que j'avais posté à la rentrée de septembre n'avait fait aucun vu et ça m'avait un peu déprimé... Mais vu que j'écris pour moi avant tout, j'ai continué mais à vitesse lente. Après j'ai l'impression que mon chapitre est beaucoup plus long que la normal, surtout qu'il ne fait pas le même nombre de page sur libreoffice ! Je sais que aucune excuse n'est valable lorsque des personnes attendent impatiemment la suite donc j'arrête mes bavardage là ! J'ai changé la police d'écriture alors n'hésitez pas à me dire si c'est devenu trop petit. Petite dédicace à Celestia qui est toujours là pour lire mon fouilli d'idée car c'est ma 1er lectrice ! Tu gères !
 
Dessins par Kotik-Stells

Chapitre 8 : Impressive wave
 
- Debout, debout, debout !
Un grand fracas se fit entendre dans le couloir du 1er étage. Une blonde, une femme à l'allure féline et une fillette aux cheveux roses ouvraient les portes une à une ce qui ne manqua pas de réveiller parfaitement nos amis.
Tatsuki sortit de sa chambre et croisa Rukia.
- Kuchiki, tu sais ce qui se passe ? l'interpella la karatéka.
- Je ne serai pas étonné que ça soit Renji qui fasse tout ce boucan.
- Allez on se réveille ! clama Rangiku, tapageuse.
- Je serai toujours debout pour toi, ma déesse ! s'écria Keigo, fonçant sur elle à bras ouverts.
- Ah Chad, déjà réveillé ? remarqua Rangiku, donnant au passage un coup qui arrêta Keigo.
Celui-ci tomba lourdement sur le parquet, abattu.
- Je crois que tu viens de le rendormir, ajouta Mizuiro, compatissant envers son ami.
Yachiru déboula dans le chambre d'à côté, toute excitée.
- Eh Ichi, tu viens ?
Elle retrouva Ishida, entrain de mettre ses lunettes.
- Oh mais t'es pas Ichi, constata Yachiru.
- Effectivement. Je vois mal qui pourrait me confondre avec lui.
- Mais t'es qui ? demanda la rose, perdue.
- Uryû Ishida ! répliqua le quincy, offensé qu'elle ne sache pas qui il était.
- Ok ! Bye, type à lunettes ! fit Yachiru en partant insouciamment.
- C'est Uryû Ishida ! répéta le quincy, irrité.
La petite vice-capitaine traversa le couloir comme une furie et ouvrit une seconde porte.
- Kekipasse ? demanda une voix endormie.
- Dis, copine de Ichi, tu sais où il est ?
- Co-co-co-copine !! Ne dis pas ça comme ça, Yachiru-san ! s'embarrassa Orihime, agitant les mains.
- On s'en fiche, aide-moi à trouver Ichi ! s'écria-t-elle, en l'extirpant du lit par le bras.
La pauvre se fit entraîner par Yachiru. Elles faillirent buter contre Yuruichi qui se tenait devant la seule porte qui n'avait pas été ouverte.
- Aller, c'est l'heure de se réveiller, Ichigo ! déclara Yuruichi, joviale.
Elle fit coulisser le battant et découvrit un Ichigo à peine réveillé, assis sur son futon, le torse nu.
- Et bien, on a le sommeil lourd à ce que je vois, remarqua la femme chat, l'expression maligne.
- Ku-ku-kurosaki-kun ! parvint à bégayer Orihime, le visage cramoisi à la vue de l'abdomen de Ichigo.
- I... Inoue ? Qu'es-ce que tu fais dans ma chambre ? demanda Ichigo, interloqué.
- Pa-pardon ! s'excusa la beauté auburn en s'esquivant.
- A... Attends Inoue !
Il remarqua Yuruichi en son expression se renfermât.
- Toi... Respecte un peu l'intimité des gens ! aboya le roux en lui lançant un coussin qu'elle évita facilement.
- Ooh, qu'es-ce que tu peux être pudique, une vrai fillette, se moqua Yuruichi.
- Redis ça !
- Ichi ! Tu vas t'excuser auprès de ta copine ? demanda Yachiru, faisant une moue désapprobatrice.
- Co... Copine ? Mais je n'ai rien fait à Inoue ! rétorqua le roux, des petites taches rouges sur ses joues.
- Aller viens Ichigo, on a quelque chose à vous annoncer, pressa Yuruichi, les bras croisés.
- Laisse-moi me changer ! Je suis pas un débraillé moi ! râla Ichigo.
Il attrapa un tee-shirt et un short et ce passa la main dans les cheveux, agacé.
- Qu'es-ce que t'attends ? On n'a pas toute la matinée tu sais, déclara la femme chat, nonchalante.
Yachiru regarda Ichigo, ennuyée.
- C'est évident, j'attends que vous sortiez de ma chambre !
- Ohh, t'es pas drôle, Ichi !
- Ahaha, aller à plus tard Ichigo !
Et elles sortirent toutes les deux en un éclair.
- Rahh mais sérieux, ces deux là... pesta l'ancien shinigami, en passant son tee-shirt.
Rangiku avait fait passer le message : Ils devaient tous se rendre immédiatement dans la maison des shinigamis qui se situait juste à côté.
- Dans la maison de ces shinigamis... Je me demande bien ce qu'ils nous veulent... frissonna Keigo.
Ce dernier était dans le salon, avec ses autres camarades qui s'interrogeaient tous pourquoi ils les convoquaient. L'extraverti imaginait l'accueil que les dieux de la mort pouvaient leur réserver. Il était pétrifié de peur rien qu'à penser à Ikaku.
- Tu te fais trop de film, Keigo, rassura Tatsuki. Ils ont pas l'air si méchant que tu le crois.
- S'ils sont tous comme le type en blanc, je crains le pire... répliqua le brun.
- Je n'espère pas, dit Mizuiro, les lèvres pincées.
- Le type en blanc ? demanda Rukia, pensive.
- Si tu veux parler d'Aizen, il n'a rien à voir avec nous, rétorqua Ichigo, sec.
- Pendant un moment, j'ai cru qu'il parlait de Uryû... pensa Chad.
- Ichigo... fit Orihime, inquiète.
Le rouquin l'entendit et se retourna vers elle. La princesse sursauta et détourna la tête, se mordant la lèvre inférieure.
- Inoue, tu me sembles troublée, tout va bien ? demanda Ichigo, l'air inquiet.
- Hu-hum. J'arrête pas de te déranger alors que je ne veux pas d'embêter d'avantage...
- Combien de fois je devrais te le répéter Inoue, répliqua Ichigo, une main sur l'arrière de la tête, regardant ailleurs. Tu es mon amie, te confier à moi ne sera jamais dérangeant, ajouta-t-il en lui souriant.
Orihime rougis en voyant le sourire qu'il lui adressait.
- Mais que veux tu dire par “j'arrête pas de te déranger” ?
- Et bien.... J'ai fait irruption dans ta chambre ce matin, eh eh eh... répondit-elle, gênée.
- Ah ça... Je suppose que... tu m'as vu n'es-ce-pas ? affirma Ichigo, curieusement tout aussi gêné.
Elle opina de la tête, ne pouvant prononcer une réponse claire. Son visage vira au rouge.
- Bon, vous venez ? intima Ishida.
- Ou... Oui ! s'exclama Orihime, échappant à cette situation gênante.
Le petit groupe parcourut les quelques mètres qui les séparaient de la demeure des shinigamis. Yuruichi, Rangiku et Matsumoto leur ouvrirent la porte principale, et chacun se déchaussa à l'entrée.
- Qui y a-t-il de si urgent ? interrogea Rukia, en remarquant que les shinigamis -ceux qui prenaient congés ici- étaient tous présents dans le hall.
- Nous avons décidé... commença Unohana, d'un ton calme. De passer une journée entière à la plage.
- Rien de si grave, en fin de compte, commenta Ichigo, blasé.
- J'aimerai ajouter : je vous interdis formellement de ne pas participer, déclara la capitaine.
On pouvait lire sur son visage que tout refus ne serait pas toléré.
- Et ça vaut pour toi aussi, Toshiro Hitsugaya, imposa Unohana.
Toshiro ne répondit rein, agacé.
- Flippante... remarqua Keigo, en claquant des dents.
Celui-ci ne pensait pas qu'on pouvait être plus effrayant que Ikaku.
- Elle sait imposer sa décision à sa manière, ajouta Rukia, compréhensive.
- Et tout le monde vient en maillot, sans exception ! s'écria Yuruichi, enthousiaste.
- Quoi ? Vous n'êtes pas sérieuse, Yuruichi-san ! s'opposa Tatsuki.
- Ne t'inquiète pas, elle n'est jamais sérieuse... affirma Kisuke juste avant de se
prendre un coup par la femme chat qui lui fit envoler son chapeau. Outch ! Ahlala, ne t'excite pas comme ça !
Il ramassa son bob et ajouta tout en le remettant, les yeux dans l'ombre :
- En tous cas, on va passer une bonne journée.
- Nous avons préparé le nécessaire pour ne pas être dérangé, affirma Nanao, son recueil sous le bras.
- Comment ça ? demanda Mizuiro, qui ne comprenait pas où elle voulait en venir.
- Vous le constaterez par vous même, répondit brièvement Kira. Allons-y.
Les invités remirent leur chaussures et marchèrent en direction de la plage qui était... vide. Aucun vacancier à l'horizon, on pouvait entendre le bruissement du vent qui agitaient les quelques fourrés présents.
- La plage est drôlement vide cette fois-ci, constata Tatsuki, balayant du regard le lieu.
- C'est tout ce que ça te fait ?! hurla Keigo, sidéré.
Unohana s'avança aux côtés du brun.
- Il faut croire que nous avons du les faire fuir, surtout grâce à l'intervention des lieutenants Madarame et Abarai hier... répliqua le capitaine Unohana d'une voix blanche.
- Grâce ? Elle a bien dit grâce... s'étonna Uryû, choqué.
- Oh, les lieutenants Madarame et Abarai ne sont pas les seuls qui les ont fait fuir... marmonna Isane, bien que se fut parfaitement audible.
- Mais qu'est-ce qu'ils ont foutu ? s'exclama Ichigo suite à la réflexion de Isane.
- Enfin bref, on pourra profiter de la plage au calme, déclara Rangiku d'un air satisfait.
- Qui a apporté les glacières ? demanda Soi Fon, toujours du même ton sec qui lui était propre.
- Elles sont là, répondit Hisagi en les déposant.
- Je peux savoir ce qu'on va faire toute une journée sur le sable ? demanda nonchalamment Renji.
- Chaque chose en son temps, Renji, répliqua Byakuya, bref.
- Euh... Oui capitaine Kuchiki.
Ukitake commença à poser les serviettes de plage pour tout le monde très vite suivi de ses deux fidèles subordonnés Sentaro et Kiyone qui finirent bien évidement par se disputer pour savoir qui était le plus utile au capitaine. Et sans que personnes ne disent quoi que ce soit, les shinigamis se mirent au travail : Kira planta les parasols, Yuruichi et Soi Fon apportèrent les tables bases et les transats à la vitesse de l'éclair, Rangiku ramena une tonne de bouteille de saké, Nanao arrivait avec de quoi lire et Yachiru s'occupait des oreillers.
- Je vous le dis : cette journée est organisée par les shinigamis, nous nous occuperons de tout, affirma Unohana, esquissant un sourire.
- Merci à vous, remercia Orihime en s'inclinant légèrement.
- Mais il n'y a pas de quoi, Inoue-san, répliqua Unohana, amusée. Si vous voulez bien vous installez en notre compagnie.
Elle désigna les serviettes et les transats disposés tout autour d'eux.
- Il me semble que vous n'avez pas pris de déjeuner, je me trompe ? questionna Nanao.
- Oui, effectivement, confirma Rukia. Et je suis sûr qu'il y en a un qui meurt de faim... ajouta-t-elle en posant son regard sur Renji.
- Comment tu as deviné ? s'étonna Renji, perplexe.
- Je te connais par c½ur, répondit Rukia, un sourire aux lèvres.
Elle se tenait les mains sur les hanches, le dos courbé, rejetant la tête en arrière pour le regarder car il était juste derrière elle. Renji contempla ses pupilles d'un bleu presque violet et finit par ajouter :
- Euh... C'est vrai ça ! Mais ça vaut aussi pour toi !
- Que Rukia ai faim en permanence ? railla Ichigo.
- Imbécile ! Je voulais dire que je la connais par c½ur, évidement ! répliqua-t-il, sûr de lui. C'est pas tout, mais j'ai vraiment faim, moi !
- Tu ne changeras jamais, conclut Rukia, le sourire au lèvres, regardant de nouveau droit en face.
- Servez-vous, je vous prie, déclara Unohana, en bonne « hôte ».
Chacun s'installa où il voulait, certains sur les chaises longues, d'autres sur les serviettes de plage ou encore sur le sable.
- Super, il y a même des ½ufs au plat ! s'extasia Orihime, ravie. C'est toujours très bon avec de la soupe miso !
Elle se servit avec joie et avala le tout, les joues rondes.
- Ne mange pas aussi vite, tu vas t'étouffer ! prévint Tatsuki.
- Désolé, Tatsuki mais c'est que j'ai faim !
- Tu te mets à imiter Renji, maintenant ? fit remarquer Rukia, amusée.
- Inoue-san ne peut pas s'abaisser à son niveau, trancha Ishida.
- De quoiii ! Tu me manques de respect, là ! gronda Renji, vexé.
- Effectivement, oui, confirma Mizuiro.
- Tu t'y mets toi aussi !
- Allons allons c'est juste une blague ! intervient Keigo, qui avait l'impression que ces deux là voulait en prendre une.
- Tu veux le reste de ma soupe, Renji ? demanda Rukia.
- Oh oui, je veux bien ! Merci beaucoup Rukia !
- Comme ça il arrêtera de faire du bruit, remarqua Kiyone. Quelle stratège, Kuchiki !
- Pauvre Abarai-san, oui ! compléta Keigo.
- Ichigo, un peu de saké ? proposa Rangiku, prête à lui coller la canette à la figure.
La blonde, voyant qu'il ne réagissait pas, insista :
- Oh, Ichigo, tu m'écoutes ?
Celui-ci, le menton calé dans sa paume, laissait son regard sur Orihime qui mâchait son ½uf au plat avec entrain.
- Elle est trop mignonne...
Puis, en réfléchissant à ce qu'il venait de penser, il se cogna mentalement.
- A quoi je pense, moi ?
Mais le rouquin regardait un peu plus Orihime sans s'en rendre compte.
- Ichigo, on pourrait faire cuire ces ½ufs sur tes joues ! remarqua Kon, qui avait eu l'autorisation de sortir vu qu'il n'y avait personne sur la plage susceptible d'être surpris
par une peluche qui parlait. Tu vas ressembler à l'ananas rouge si tu continues !
- Aaah, à quoi peut bien penser monsieur l'adolescent pré-pubère ? railla Yuruichi, intéressée.
Celle-ci avait fait irruption juste à côté de Ichigo, qui n'avait eu que pour champ de vision son imposante poitrine, le coupant de sa rêverie.
- Pré... pré-pubère ? répéta le roux, une veine se forma sur sa tempe. Et vi-vire de là !
- Voilà pourquoi tu es un garçon pré-pubère, mon petit Ichigo.
Ichigo commença à s'emballer à la vue qu'elle lui offrait.
- Oh, on se calme, Ichigo, intima Kisuke, parfaitement sérieux.
- Fli... Flippant ! pensa Ichigo face à un Urahara plus que impassible.
- Incroyable, le pervers au bob qui ne fait pas de blague tordue, on ne voit pas ça tous les jours, ironisa Rukia.
- Byakuya, sort de ce corps, marmonna Ichigo, comme s'il pratiquait un exorcisme.
Il accentua ses paroles par des gestes des bras en direction de Kisuke.
- Il y a un problème, Kurosaki ? demanda Byakuya, légèrement irrité.
Ichigo arrêta immédiatement ses gestes.
- Euhh non pas du tout Byakuya.
- Combien de fois devrai-je te le répéter : cesse de me nommer par mon prénom.
- Hihi, on dirait Hitsugaya-san, remarqua Orihime, amusée.
- Et oui malheureusement Inoue-san, affirma le petit génie.
La beauté auburn sursauta face à son apparition soudaine.
- Je pense que si tu pouvais lui faire passer cette mauvaise habitude, ça m'arrangerait bien, soupira Toshiro.
- Je ne pense pas que ça soit possible, et puis c'est sa façon de communiquer avec les autres pour sympathiser, affirma-t-elle dans un sourire. Et puis, moi ? Changer quelque chose chez Kurosaki-kun ? Je l'aime très bien comme il est.
- Évidemment, je n'en doute pas, confirma Toshiro, convaincu.
- Hein ? fit Orihime, légèrement confuse. De toute façon, je n'en ai pas le pouvoir...
Elle baissa la tête et serra les poings, ses longs cheveux couvraient son visage.
- Ne doute pas de tes capacités, tu peux bien plus influencer Kurosaki que tu ne le penses, assura-t-il, compatissant.
- Que... pas-pas du tout ! Tu-tu-tu te trompes ! balbutia Orihime en agitant les mains dans tous les sens.
Elle renversa accidentellement le pichet d'eau dans ses gestes.
- Je vais nettoyer ! Ohlala quelle idiote ! s'exclama Orihime, honteuse, affichant une bouille dépitée.
Ukitake, qui avait entendu la conversation entre Toshiro et Orihime fit remarquer au petit aux cheveux blancs :
- Dis donc, ce n'est pas souvent que tu donnes ce genre de conseil.
Il affichait une mine agréablement surprise.
- Rooh ça va, répliqua Hitsugaya, légèrement irrité.
- Je me demande quand ils vont enfin se réunir, ces deux-là, ajouta l'autre capitaine à la chevelure aussi blanche, le regard confiant.
- Pfff, compte pas sur Kurosaki pour faire bouger les choses, dit Toshiro, pessimiste.
- Patience, patience.
- On aura eu le temps d'attraper un coup de soleil avant d'avoir finit de patienter, ronchonna Toshiro.
Il était assis en tailleur, le coude posé sur la cuisse, tout son poids reposait sur la paume de sa main.
- Si vous ne voulez pas attraper de coup de soleil, il n'y a qu'à utiliser de la crème, capitaine ! conseilla Rangiku qui déboula soudainement derrière son capitaine, le tenant par les épaules.
Ce dernier manqua de tomba à la renverse.
- Matsumoto ! Tu pourrais faire attention !
- Capitaine ! Venez participer au concours de sculpture de sable avec nous ! A moins que vous ne vouliez vous étaler de la crème solaire avant ?
- Ce n'est pas le problème ! Tu sais très bien que je ne supporte pas la chaleur.
- C'est pas grave ça ! Une glace ? Une serviette fraîche ?
- Raaah ça va, ça ira ! Je participe ! finit par céder Toshiro, qui n'en pouvait plus de sa vice-capitaine.
- Ouii ! s'exclama-t-elle de satisfaction.
Elle l'entraîna par le bras, là où étaient rassemblés les autres. Rien qu'un coup d'½il ne suffit à Hitsugaya pour analyser qui manquait à l'appel.
- Bien-sûr, Hinamori n'est pas là, constata-t-il, ennuyé.
- Je me demande bien où elle est passée, ajouta Rangiku, zyeutant vers celui aux cheveux d'ivoire.
- Et Hisagi-san alors ? répliqua Toshiro, amère.
- Et... et bien quoi ? demanda la blonde, un pincement au c½ur.
- Je ne le vois nul-part. Tu saurais où il est, par hasard ?
- Comment pourrais-je le savoir ? Vous me demandez l'impossible, capitaine.
- Tu ferais mieux de t'en soucier, il y en a une qui se fait du souci pour toi.
A sa réplique, il désigna d'un signe de tête une Orihime inquiète.
- Aller, va la voir, intima-t-il, les bras croisés.
- Mais...
Rangiku avait honte, mais elle ne voulait pas parler à Orihime, elle était trop terrifiée à l'idée de ce qu'elle pouvait lui dire.
- Matsumoto, tu contestes mes ordres ?
- Non bien-sûr je n'oserai pas. Tu parles d'un ordre...
Elle s'approcha de celle aux cheveux auburns, toutes deux semblaient nerveuses.
- Rangiku-san, tu... Voudrais-tu bien faire équipe avec moi ?
Elle paraissait soulagée d'avoir pu formuler sa demande.
- Une équipe ? répéta la blonde, surprise. Mais pas de problème, c'est une super bonne idée !
Matsumoto soupira elle aussi, rassurée qu'elle n'ai pas engagé le sujet sur Shuhei.
Elle jeta un coup d'½il aux autres participants, Byakuya et Rukia faisaient cavaliers seuls, Renji était donc avec Ichigo et Ikaku -mauvais mélange à son avis- Uryû faisait équipe avec Chad, Mizuiro et Keigo et Toshiro avec... Yachiru ?!
- Définitivement, on me prend vraiment pour un gosse... soupira Toshiro, désespéré.
Rangiku se retint de pouffer de rire en voyant la réaction de son capitaine face à sa coéquipière.
Yumichika avait prétexté qu'il allait s'abîmer les ongles à gratter le sables, Yuruichi, Soi Fon et Tatsuki entamaient une nouveau match... compétition plutôt de beach-volley avec notre balle préférée qui était bien évidement Kon. Nanao et Izuru, eux, lisaient tranquillement à l'abri du soleil, sous les parasols. Et Ukitake... Ukitake, quant à lui, s'était endormi à même le sable, ce qui perturba grandement ses deux lieutenants.
- Moi je te dis qu'il va être atteint pas le vent plein de sable si on ne construit pas des remparts ! renchérit Sentaro.
- Et tu penses aux coups de soleil, imbécile !? Il faut aller ramasser des fleurs ! rétorqua Kiyone. Ca va à peu près filtrer le soleil !
Tandis que démarrait une nouvelle dispute/compétition, celle entre entre les participants commençait à peine. Chaque équipe réfléchissait à une méthode pour concevoir leur idée.
- Mais comment va-t-on faire sans seau, Rangiku-san ? questionna Orihime. Yachiru-san les a tous caché quelque part... Sans ça, on ne peut pas humidifier le sable.
- Pas de problème ! Comme on a une grosse poitrine il suffit de faire ça, et hop ! Aussi pratique qu'un seau ! On peut très bien sans passer !
Elle commença à presser ses seins l'un contre l'autre sous le regard d'une Orihime dubitative.
- Tu es sûr que ça fonctionne ?
- Évidement que non ! s'opposa Nanao, consternée.
- Pff, tu dis ça car tu n'as pas de poitrine ! se moqua la vice-capitaine, remuant la sienne. Jalouse !
- Mais si ! s'embarrassa celle aux lunettes.
Elle quitta son tee-shirt pour dévoiler son maillot de bain tout neuf.
-Tricheuse, il y a du rembourrage !
- Si tu le répète, je te tue ! fit-elle, rouge de honte.
- Rangiku ! rabroua Orihime, les poings sur les hanches.
- Ooh je te taquine, tu le sais bien Nanao ! Mais vas-y essaie ma technique, Orihime !
Celle-ci commença la man½uvre, hésitante, sous l'attention de Rangiku qui jeta en même temps un coup d'½il au groupe de Ichigo.
- Aller regarde-nous, aller !
Encore un plan de séduction monté par Rangiku qui visait Orihime et Ichigo, avec des chances de réussite plutôt bancales. En effet, le roux était beaucoup trop occupé avec Renji et Ikaku pour remarquer quoi que ce soit.
- Bon, ça me semble pas mal, commenta Ichigo devant leur temple de sable.
- Je te paris que je rentre dans ce palais ! défia Ikaku qui avait toujours l'air aussi ridicule avec son tissu rouge en guise de maillot.
Aussi tôt dit, aussi tôt essayé. Il entra la tête la première et ne fit pas attention à Yachiru qui avait trouvé un crabe assez rigolo et avait eu une idée de génie : celle de le mettre là où ça allait déranger le plus le 3e lieutenant.
- Ahhhhh ! réagit le chauve, qui devait souffrir atrocement.
La petite rose eu le résultat qu'elle attendait et ne se retenait pas de rire.
- Tu... vas me le payer... Mais pas pour de suite... acheva Ikaku.
- C'est pas tout, mais on finit, constata Ichigo, pas du tout compatissant envers le manieur de Hozukimaru.
Le rouquin constata le « chef-d'½uvre » de chaque participant. Rukia avait façonné son habituel rongeur : Chappy. Celui-ci était du même goût que ses dessins. Dégoulinant. La petite brune admira l'excellente statue de son frère qui avait représenté une... algue ? C'est à ce moment là qu'on se demanda quel pouvait bien être l'obit du capitaine... Mais remettons cette question à plus tard ; de leur côté, Chad et Uryû avait combiné leur passion et ça donnait une peluche -mignonne, sans s'en douter- avec une cape et une croix sur la poitrine. C'était du grand art... Ou pas. Mizuiro et Keigo, eux, s'étaient contenté d'un traditionnel château de sable.
- Tu as vu Tatsuki ? Elle a l'air de bien s'adapter avec les deux shinigamis, remarqua l'accro du portable.
- Tu crois ? C'est plutôt ces deux-là qui ralentissent... répliqua Keigo,faisant la grimace. Elle s'accroche bien, ça toujours été sa façon de faire.
- C'est dur pour nous, ils sont tous si différents...
Il baissa la tête, affichant un sourire triste.
- Alors, vous vous en sortez ? demanda Ichigo qui s'était approché d'eux.
- Oui, on peut dire ça, répondit Mizuiro. C'est vrai qu'il n'est plus comme eux, maintenant. Ça doit le peiner. Et toi ?
- On a finit alors je faisais un petit tour pour regarder où en était les autres.
Mais du côté de Rangiku et Orihime, ça n'avançait pas du tout.
- Rangiku-san, ta technique... Ne marche pas, conclut Orihime, qui commençait à se demander ce qu'elle était entrain de faire.
Heureusement pour elle, Orihime était restée en t-shirt contrairement à Rangiku qui n'hésitait pas une seconde pour se mettre en maillot de bain. Après tout, on est à la plage alors pourquoi se gêner ?
- Le temps imparti est écoulé ! annonça Nanao, un chronomètre en main.
- Eeeh ! Je me souviens pas d'une quelconque règle là-dessus ! se plaignit Rangiku.
- Il fallait pas traîner avec... votre technique, répliqua Nanao.
- Enfin, qui est le vainqueur ? demanda Unohana, les mains jointes.
- Nii-sama, bien évidement ! assura Rukia, toujours en extase devant l'ambassadeur des algues. Mais savez-vous où est-passé le capitaine Ukitake, capitaine Unohana ?
- Et bien... Il est juste là, n'est-ce pas magnifique ? désigna celle à la longue tresse.
Le capitaine était allongé, entouré de quatre murs de sable, baignant dans des pétales de fleurs.
- Bon... Au moins on est sûr qu'il dort paisiblement, finit par ajouter Isane, dubitative.
- Je trouve cela digne d'un vainqueur, nos heureux gagnants sont donc les lieutenants Kiyone et Sentaro, annonça la capitaine soignante, en guise de verdict.
- C'est une blague ! Notre construction était la meilleure, je suis outré ! s'opposa Ishida, choqué.
- Et en ce qui concerne Toshiro et Yachiru ? Je n'ai pas vu leur sculpture, s'interrogea Ichigo, perplexe.
- Yachiru arrête ça ! gronda Toshiro, enseveli dans le sable jusqu'au coup.
La petite rose avait construit une sorte d'hybride sirène à la queue de dragon et à la poitrine comparable à celle de Rangiku. Le tableau final était à en mourir de rire tellement ça en était absurde avec la tête d'un Toshiro plus que énervé collée à ce corps qui n'allaient pas du tout ensemble.
- Dites, je pense qu'ils méritent la première place, commenta Ichigo, un sourire moqueur jusqu'aux oreilles.
- Sortez-moi de là au lieu de rire !
Il avait beau se débattre, le sable ne bougeait pas d'un centimètre.
- Kusajishi a ses techniques, affirma Rukia, impressionnée.
- Je pense que rester ici vous fera le plus grand bien, capitaine ! ajouta Rangiku, lui tapotant la tête.
- Matsumoto, tu rigoles, j'espère !
- Reposez-vous bien ! Bye ! s'écria-t-elle, déjà partie loin.
- Matsumotooo !
Ils s'en allèrent tous pour aller mettre les pieds dans l'eau, laissant le pauvre Toshiro vociférer tout seul. Orihime s'approcha du rivage, indécise.
- Inoue, appela Ichigo, se tenant juste devant elle.
Il tendait la main vers elle, et un sourire encouragent apparu sur son visage. Timidement, elle posa délicatement la sienne sur la main de Ichigo et ses doigts se refermèrent sur ceux fins de Orihime. Le c½ur de la princesse battait à 100 à l'heure, tandis qu'elle posa un pied dans l'eau, puis l'autre de manière beaucoup plus assurée. Elle afficha un sourire radieux, un de ses sourires qui fit rougir Ichigo sans qu'il n'en comprenne la raison.
- Merci, Kurosaki-kun, déclara-t-elle, reconnaissante.
- Il... Il y a pas de quoi, répondit le roux, ne sachant comment s'y prendre vraiment.
Il la guida en s'éloignant de plus en plus du rivage et elle finit par rougir. Ses doigts entremêlés aux siens, cette impression qu'il ne la lâcherait jamais... C'en fut trop pour celle qui était éperdument amoureuse de son rouquin adoré.
- Kurosaki-kun... Merci beaucoup mais tu-tu peux me lâcher si tu v-veux !
La main de Orihime remuait un peu mais Ichigo resserra sa prise, machinalement.
- Inoue, ça me fait plaisir d'avoir pu t'aider vraiment, affirma Ichigo, sérieusement.
Tout en gardant sa main dans la sienne, il l'a prit par l'épaule pour être bien en face ce qui accentua les rougeurs de Orihime.
- Et... Je sais pas trop pourquoi mais... Je me sens bizarre, ajouta-t-il, soudainement bien plus embarrassé qu'il n'y laissait paraître.
Quelque chose en lui lui remuait les entrailles, rien de désagréable, juste très chaud. Il baissa la tête et s'approcha un peu plus, l'air confus et ignorant.
- Tu penses... savoir ce que c'est ?
Orihime ne put pas répondre, son cerveau avait surchauffé tout comme son corps. Au niveau de son ventre, elle aurait pu commenter que le sien avait été ravagé par les petits extra-terrestres.
- Ku... Kurosaki-kun... Et si... je te disais que je... ressens la m-
Elle n'eut pas le temps de finir sa phrase que Toshiro fit un vacarme énorme lorsqu'il réussit finalement à s'échapper du sable. Malheureusement, cette action ne se fit pas sans conséquence : une vague énorme arrivait dans leur direction, ce qui déclencha la panique.
- Vite ! Que tout le monde quitte l'eau ! ordonna Byakuya, grave.
Les shinigamis présents s'enfuirent rapidement à l'aide du shumpo, faisant écumer la mer dans leur sillage.
- Merde ! Merde ! ragea Ichigo qui ne pouvait rien faire. Inoue !
Elle resta pétrifiée de peur face à la vague qui allait s'abattre sur eux d'une minute à l'autre.
- Ça... recommence... Sora...
Elle regarda Ichigo un instant. Décidément, la mer lui prenait tous les êtres qui lui étaient chers... Il se précipita pour la tenir fermement mais une morsure violente lui en empêcha. La vague les engloutit.
- Orihime !! cria une dernière fois Ichigo, le désespoir emplissait sa gorge comme l'eau salée.
 
***
 
L'eau... Tout ce qu'elle entendait était le bruit de l'eau. Une odeur salée emplissait l'air, qui lui manquait cruellement... Mais aussi cette odeur... étrange. Quelqu'un lui appuyait sur le buste et elle recracha difficilement l'eau contenue dans son corps. Elle sentait la chaleur revenir peu à peu à elle. Elle papillonna des yeux et finit par soulever complètement ses paupières. Un homme se tenait en face d'elle. Un homme aux cheveux noirs.
- Sora ? interrogea Orihime, une lueur d'espoir dans les yeux.
Un peu d'eau coula le long de son menton et sa gorge était pâteuse. Soudain elle distingua d'incroyable yeux verts. Elle comprit.
- Non... Akemi ? C'est toi qui m'avait sauvé la dernière fois ? J'ai toujours crû que c'était mon frère mais je comprends à présent, se remémora Orihime. C'est... comme une réminiscence...
- Tu comprends vite, constata Akemi dans un sourire.
- Mais... Pourquoi ?
- Tu comprendras bien assez tôt.
Ses yeux se refermèrent d'eux même.
 
- Orihime ! Orihime, tu m'entends ? hurla Tatsuki, affolée.
- Ichigo, c'est maintenant où jamais, il faut lui faire du bouche à bouche ! ordonna Rangiku, imposante.
- Vous croyez vraiment que je suis qualifié pour ça ! C'est de la vie de Inoue qui est en jeux, c'est pas une blague ! gronda Ichigo, sur les nerfs.
- Bien-sûr que tu es qualifié pour ça, imbécile ! Ton père t'a appris tout ce qui est à savoir sur le secourisme ! Maintenant bouge tes fesses ! rétorqua Rukia, empressée.
Il s'approcha de son visage, leva son menton et boucha son nez. Il posa ses lèvres sur celle douces de Orihime et commença à souffler. Un râle se fit entendre mais curieusement elle ne recracha pas d'eau. La première chose qu'elle vu fut la bouche de Ichigo. Si proche. Tellement proche. Elle se couvrit la bouche dans un réflexe et devient couleur tomate.
- I-i-i-ichigo ?
Le visage de celui-ci s'illumina quand il s'aperçut quand elle était consciente.
- Inoue ! Tu vas bien ? demanda-t-il, reprenant une expression inquiète.
- Euh oui mais... commença la beauté auburn, confuse.
- Désolé de ne pas avoir pu intervenir plutôt, c'était la pagaille sur la plage et nous avons tous cru que la vague t'avait emporté au loin alors que tu étais sur le rivage, informa Rukia. Et puis cet imbécile a mis du temps avant de se décider à te faire le bouche à bouche.
Elle désigna Ichigo, Orihime n'eut pas le temps de redevenir une tomate qu'elle sentit quelqu'un la soulever.
- Aller, on rentre à la maison, affirma Ichigo en lui adressant un sourire.
- Mais-mais-mais je peux marcher toute seule ne te dérange pas pour moi ! s'écria Orihime, devenue pivoine.
- Ne dis pas de bêtise, et puis, c'est pas la première fois que je te porte comme ça.
- Ah bon ?
Bien-sûr, elle ne se souvenait pas qu'elle s'était endormie la veille et qu'il avait la porter encore de cette même façon « princesse ». Elle serra inconsciemment le t-shirt de Ichigo dans sa gène mais songeait tout de même à ce mystérieux personnage.
- Akemi...

Tags : Bleach - Fanfiction - Fanfic - Ichihime